Ma fille Thaloula

 

 

 

 

Vous voyez le geste qu’elle fait ? Il a plusieurs significations : « C’est génial ! » « Je suis heureuse » et… « Fuck ! » Heureusement, elle utilise son index.

 

 

 

C'est grâce à ma fille que le changement est survenu dans ma vie. J'ai envie de vous la présenter.

Lorsque ma fille avait deux ans, nous avons constaté un retard moteur et langagier.

Bien que j'aie refusé la plupart des tests médicaux proposés, ma fille a finalement été diagnostiquée avec un TSA (trouble du spectre autistique). 

 

Cela s’exprime par une hypersensibilité aux bruits intenses, aux moments de transition, aux odeurs, aux imprévus, dans ses choix vestimentaires, à la saleté sur ses mains, etc…

 

N’ayant aucun filtre, elle dit tout ce qu’elle pense dans n’importe quelle situation. Si un monsieur pue selon elle, elle dira : « Waaa, il pue ce monsieur ! ». Si son chemin est entravé sur le trottoir, elle dira avec autorité : « Hé ! Pousse-toi ! »

Très empathique, elle a posé ses mains sur le front d'un vendeur et lui a dit qu'il avait mal à la tête. Surpris, il a répondu qu'il souffrait effectivement de migraines chroniques. Dans un musée à Ottawa, elle a pris un vieil homme dans ses bras. Celui-ci s'est mis à pleurer.

Connectée à l'invisible, elle voit les personnes décédées et communique naturellement avec les animaux.

 

Sa particularité amène des difficultés dans les interactions sociales, de l'incompréhension et parfois beaucoup de joie car elle est lumineuse et extravertie (à sa façon !). Son profil particulier amène beaucoup de paradoxes.

Elle trouve son équilibre avec les animaux et dans la nature. 

 

Interagir avec une personne neuro-divergente requiert beaucoup de patience, une bonne dose d'ouverture à la différence et de remise en question personnelle, des adaptations inévitables et de l'humour !

Ensuite, un nouveau monde s'offre à nous, une nouvelle vision de la vie.