Ma fille Thaloula

 

Agée aujourd'hui de 11 ans, elle porte sur le monde un regard particulier.

Sans filtre, elle dit tout ce qu'elle pense. Si une personne sent mauvais selon elle, elle dira :"Beurk! Ce monsieur pue !"  

Très empathique, elle a posé ses mains sur le front d'un employé dans un supermarché, elle lui a dit qu'il avait mal à la tête. Celui-ci, surpris, a répondu qu'il souffrait effectivement de migraines chroniques. Dans un musée à Ottawa, elle a pris un vieil homme dans ses bras. Celui-ci s'est mis à pleurer. 



Un jour, alors que je donnais un cours audio-visuel, elle a regardé mon élève à l'écran et a dit : "Sa maman est morte." Je lui ai demandé de se taire mais elle a répété la même phrase plus fort. L'élève en question était très jeune, surpris et touché, il a répondu à ma fille : Oui. C'est vrai." Les situations sont parfois délicates.  

Elle ne supporte pas qu'on marche derrière elle. Il faut donc fréquemment s'arrêter pour laisser passer des personnes. Les bruits intenses sont ressentis comme une agression et elle a le réflexe de se boucher les oreilles.

Elle est passionnée de puzzles et les compose avec une rapidité déconcertante. C'est une activité qui peut l'accaparer pendant plus d'une heure. Elle garde un amour inconditionnel pour tous les animaux pour lesquels elle ressent une empathie particulière. Elle pourra dire :"Cette vache pleure."

Ma fille parle encore mal et une de ces jambes est plus courte que l'autre, ce qui amène de forte douleurs à la marche et nécessite le port de chaussures spéciales.

 

Les relations sont difficiles à tisser car elle reste attachée à "son  monde" qui doit rester comme elle le souhaite. Tout ce qui ne figure pas dans une suite logique est susceptible de créer de grosses angoisses car tout doit être anticipé et prévu. Les émotions sont difficiles à exprimer, elle ne pleure jamais sauf si elle se fait mal. Elle est parfois brusque ou autoritaire avec les autres enfants, ne sachant comment exprimer le flot d'émotions qu'elle ressent. Elle ressent les émotions des autres très très fort, ce qui perturbe régulièrement sa concentration, son activité, son état émotionnel.

Le décalage entre ce qu'elle ressent et ce qu'elle peut exprimer rend les interactions difficiles.

Malgré ses difficultés, ma fille est lumineuse et souriante la plupart du temps.

 


"Les chouchous ne doivent pas bouger sur ma tête". Elle en met parfois une dizaine.

Je vous laisse deviner le nid d'oiseau !